Merci pour l’impolitesse ! .. Par :Asia Alatrous


Il faut parfois reconnaître que l’insolence contribue à piquer les âmes qui ont perdu leur pudeur, et peut-être à leur redonner la face perdue. Comme on pouvait s’y attendre, le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a nié que le président Biden envisage d’imposer des conditions à l’aide à Israël en cas d’invasion. Rafah… et ainsi la mission du responsable américain devient spécifique en niant ce que déclare, consciemment ou inconsciemment, le président américain sur une trêve prochaine avant le Ramadan, mais il apparaît vite qu’elle n’arrivera pas, ou encore en ce qui concerne la reconsidération de l’approvisionnement de l’occupation. entité avec des armes au cas où elle franchirait les lignes rouges et envahirait Rafah, ou d’autres déclarations qui sont souvent les conseillers du président reviennent pour le nier et le désavouer.
La vérité est que seule une personne naïve ou délirante pourrait s’attendre à une telle démarche de la part du président Biden, qui s’est rendu à Tel-Aviv pour annoncer que si Israël n’avait pas existé, nous l’aurions trouvé, et qui n’hésite pas à nous le rappeler. qu’Israël a le droit de se défendre… C’est une impudence incommensurable. La caractéristique qui sied à la position officielle américaine depuis le début de la guerre contre Gaza sur fond d’opération Al-Aqsa Flood… C’est une insolence qui reflète. la bassesse et le mépris de la vie des civils et le génocide qui a lieu contre les femmes, les enfants et les personnes âgées. Cela ne serait pas arrivé sans la générosité des usines d’armement américaines qui fournissent cela. L’entité a utilisé toutes sortes d’armes meurtrières qui ont condamné. aux habitants de Gaza de retourner aux temps primitifs, vivant sous des tentes, subsistant d’herbes, de fourrage pour animaux et cuisinant au bois de chauffage.
Notre conviction est que parler des lignes rouges américaines devant Israël fait partie de l’industrie de la propagande américaine et de ce que les lobbies juifs ayant une influence dans les institutions décisionnelles américaines planifient et promeuvent dans le but de détourner l’attention du massacre humain qui a lieu. à Gaza pendant cent soixante jours sans interruption. Il sera important de rappeler que même lors de la première trêve temporaire d’échange de prisonniers, la machine à tuer israélienne n’a cessé de faire des victimes et de semer la mort partout…
Il ne fait aucun doute qu’il existe aujourd’hui une tendance à la normalisation avec le génocide en cours à Gaza… qui se reflète dans les positions des grandes puissances qui recherchent constamment des débouchés permettant à Israël de poursuivre les atrocités qu’il commet et de fournir la couverture militaire, politique et médiatique dont elle a besoin pour avancer dans la mise en œuvre de ces plans est un scandale qui est vu par tous les peuples du monde et non vu par les régimes et les gouvernements qui sont alliés et soutiennent l’entité d’occupation raciste et haineuse.
Il est clair que les tendances du Premier ministre de l’entité occupante tendent à parier sur le temps pour normaliser les scènes d’horreur venant de Gaza, qui vit sous l’impact du crime de génocide, unanimement reconnu par les instances juridiques et politiques. experts, organismes des Nations Unies, organismes humanitaires internationaux et autres enquêtes de presse et témoignages documentés..et il y a de nombreux indicateurs qui renforcent la conviction que Netanyahu et son conseil militaire parient sur l’apprivoisement de la communauté internationale après avoir testé les réactions et le maximum que les gouvernements occidentaux , peuvent se rendre les alliés d’Israël ou d’autres gouvernements. L’un des indicateurs les plus marquants et les plus importants sont les différents titres d’actualité sur Gaza. Ils ne diffèrent en rien de la veille, à l’exception de cette indication de l’augmentation du nombre de personnes. le nombre de victimes ciblées à l’aube chaque jour avec la poursuite des bombardements militaires barbares. Dans le même temps, l’espace médiatique alloué à la transmission d’informations récurrentes sur cette guerre de génocide sans précédent dans l’histoire de l’humanité tend également à diminuer de jour en jour. Et cela alors que le gouvernement Netanyahu continue d’empêcher la presse internationale de tout poil de pénétrer à Gaza, et tout cela alors que la guerre enregistre la mort de plus de cent trente journalistes par les balles de l’occupation dans une opération délibérée visant à occulter la situation. et intimider les journalistes de Gaza, qui étaient et sont toujours les yeux et la boussole du monde sur les faits cachés, les crimes brutaux et les violations commises quotidiennement contre la population, contre les hôpitaux, les écoles, les universités, les ambulances, les mosquées, les églises. , les foyers et les institutions internationales et humanitaires.
Aujourd’hui sera le quatrième jour du mois de Ramadan et nous sommes convaincus que rien ne changera dans les heures à venir et que la machine de guerre israélienne reste assoiffée de sang et de semer davantage de morts, de dévastation et de destruction. en route vers l’extermination de toute une génération d’enfants après le nombre d’enfants tués pendant quatre mois de guerre à Gaza, le nombre d’enfants tués en quatre ans dans tous les conflits du monde… Oui, Gaza est aujourd’hui un cimetière d’enfants et de femmes. … C’est une insolence sans limites…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *